banner pro 169
Accueil  |   Commander la boîte à outils  |   Plan du site  |   Inventaire des ressources  |   Liens  |   Site de l'OIT
spacer
spacer
spacer


spacer

Banner picture by:
Janice Collins
and
True Blue Aboriginal Arts


spacer

spacer

Travail des enfants

spacer

« Nous combattons les pires formes du travail des enfants et nous tombons bien souvent sur des enfants indigènes. »

Un membre du personnel du Programme international pour l’abolition du travail des enfants (IPEC)

spacer

Les pires formes du travail des enfants sont les suivantes : l’esclavage et le travail forcé, la traite des enfants, leur recrutement forcé dans des conflits armés, l’utilisation des enfants à des fins de prostitution, de production de matériel pornographique ou aux fins d’activités illicites telles que le trafic de stupéfiants, ou obliger des enfants à effectuer des travaux qui sont susceptibles de nuire à leur santé, sécurité ou moralité.

Manque de visibilité des enfants indigènes
Il y a encore peu de temps, le travail des enfants appartenant à des peuples indigènes attirait peu l’attention des gouvernements, des institutions internationales et des peuples indigènes eux-mêmes. Cette question est donc restée en grande partie occultée et on dispose de peu de données sur l’ampleur du problème ou sur les conditions et le type de travail auxquels sont soumis les enfants indigènes.

Cependant, des études récentes ont montré que les enfants indigènes sont particulièrement exposés aux pires formes d’exploitation par le travail. En Asie, les enfants travaillent en servitude pour dette, sont victimes de la traite ou prostitués. Les enfants indigènes d’Amérique latine sont souvent employés comme ouvriers agricoles dans des plantations. Ces enfants sont particulièrement exposés car ils appartiennent souvent aux groupes les plus démunis, marginalisés et les moins éduqués.

La lutte de l’OIT contre le travail des enfants
Sur la base de la convention n° 182 sur les pires formes de travail des enfants et de la convention n° 138 sur l’âge minimum, l’OIT a lancé le Programme international pour l’abolition du travail des enfants (IPEC). Les groupes ciblés en priorité par l’IPEC sont les travailleurs en servitude pour dette, les enfants victimes de la traite et les enfants dont le travail est dangereux, de par sa nature ou les conditions dans lesquelles il s’exerce. On retrouve souvent des enfants indigènes parmi tous ces groupes.

Dans l’ensemble, les efforts en vue d’abolir le travail des enfants se sont intensifiés, mais les enfants indigènes n’en bénéficient pas autant que les autres. La lutte contre le travail des enfants indigènes exige des approches spécifiques, fondées sur les besoins et droits propres à ces peuples. Tant que les peuples indigènes resteront parmi les plus démunis au monde, tant qu’ils seront chassés de leurs terres et ne seront pas libres d’exercer leurs métiers traditionnels, les familles indigènes seront forcées de faire travailler leurs enfants pour survivre. L’action de lutte contre le travail des enfants doit donc se baser sur les droits des peuples indigènes. Les solutions doivent être dégagées en proche collaboration avec les communautés intéressées, en vertu de leur droit à définir elles-mêmes leur voie de développement et leurs priorités.

L’éducation pour tous, y compris les enfants indigènes
L’éducation est l’une des méthodes les plus efficaces pour lutter contre le travail des enfants. Les personnes ayant reçu une éducation n’ont pas besoin d’envoyer leurs enfants au travail et les enfants éduqués risquent moins facilement d’être exploités.

Dans de nombreux pays, les peuples indigènes sont moins instruits que la moyenne des habitants. Le pourcentage d’enfants indigènes, en particulier les filles, scolarisés et parvenant au terme du parcours scolaire reste très bas. La pauvreté est l’une des causes de ce phénomène. Pour survivre, nombre de familles doivent envoyer leurs enfants au travail au lieu de l’école. Ceux qui ont la chance d’aller à l’école y assistent souvent le ventre vide et fatigués. Un autre facteur est que les écoles fréquentées par les enfants indigènes manquent souvent de financement, d’équipement et de personnel qualifié. Les enseignants y sont moins qualifiés que la moyenne, ne parlent pas la langue des enfants indigènes et le cursus scolaire est souvent discriminatoire à l’encontre des expressions de la culture indigène.

La plupart des pays ont mis en place des stratégies nationales d’Éducation pour tous (EPT) dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le développement. Cependant, il est clair que ces objectifs ne pourront être atteints tant que la question des droits et priorités des peuples indigènes dans le domaine de l’éducation ne sera pas résolue.

De nouvelles méthodes d’enseignement voient le jour
Pour lutter contre le travail des enfants indigènes, il est très important de leur offrir de meilleures chances d’accéder à l’éducation. Les enfants indigènes doivent avoir accès à un enseignement de qualité et adapté à leur contexte linguistique et culturel. Dans le monde entier, on constate des prises d’initiatives visant à proposer un enseignement adapté aux besoins des enfants indigènes.

Aux Philippines, un processus de consultation nationale a débouché sur des recommandations estimant que les cursus scolaires devraient être élaborés avec la participation des dirigeants indigènes, afin d’instaurer des programmes scolaires innovants et motivants pour les enfants indigènes, sans porter atteinte à leur estime de soi, à leur dignité ou à leur identité. Au Guatemala, l’ouverture d’écoles bilingues dans les communautés indigènes a permis d’augmenter le taux de présence en classe. En Namibie, un projet d’écoles villageoises cherche à joindre une éducation systématique à un enseignement en langue maternelle, adapté sur le plan culturel et traditionnel.

spacer
spacer

 

spacer
Click to play and stop video

Travail des enfants et peuples indigènes
Joan Carling, observatrice philippine des droits des peuples indigènes Travail forcé

Download video
Basse rés. (wmv - 67 Mo)
Haute rés. (mov - 72 Mo)


spacer

ny_bog_cover_160
Un guide sur la Convention n° 169 de l’oit

spacer
ilo logo
spacer

spacer