banner pro 169
Accueil  |   Commander la boîte à outils  |   Plan du site  |   Inventaire des ressources  |   Liens  |   Site de l'OIT
spacer
spacer
spacer


spacer

Banner picture by:
Janice Collins
and
True Blue Aboriginal Arts


spacer

spacer

Questions de développement

spacer

Nous avons toujours envie de bâtir quelque chose.
Nous avons entrepris un processus de reconstruction.
Les peuples indigènes sont en train de se reconstruire en tant que tels.

Alfredo Viteri, Quichua, Ecuador

spacer

En général, le terme « développement » a une connotation positive. L’opinion la plus répandue est que le développement améliore la vie d’un pays et de ses habitants. En vérité, la notion de développement n’est pas si simple. Un développement dont l’impact est positif sur certains secteurs de la société peut s’avérer négatif pour d’autres secteurs. Tous les peuples ne partagent pas les mêmes aspirations et priorités en terme de développement.

Victimes du développement
Malheureusement, les peuples indigènes sont souvent les premiers à faire les frais du développement, plutôt que d’en bénéficier. Au nom du développement, de vastes étendues de terres où vivent des peuples indigènes ont été inondées dans le but, par exemple, de construire des barrages hydroélectriques. Tandis que les grandes villes consomment l’énergie produite, ces peuples indigènes ne sont que très peu dédommagés, voire pas du tout, pour la perte de leurs terres, qui les prive de leurs moyens de subsistance, sans compter que leurs habitations sont souvent dépourvues d’électricité. Dans le monde entier, l’exploitation pétrolière, forestière et minière a contribué à la croissance économique de certains secteurs de la société, mais a elle a eu des conséquences désastreuses sur la vie des peuples indigènes. Ils ont été dépossédés de leurs terres, leurs forêts ont disparu et leurs rivières souffrent de pollution.

Développement choisi
Les peuples indigènes ont leurs propres conceptions et aspirations concernant leur développement. Les principes de consultation et de participation jouent un rôle essentiel dans l’exercice de leur droit à définir leurs propres priorités. Les gouvernements doivent permettre aux peuples indigènes de participer au processus de développement national, sur tous les plans. Leurs besoins et leurs priorités doivent être pris en compte, non seulement en ce qui concerne les projets locaux, dans leur village, mais également lors de l’élaboration de la stratégie de développement à l’échelle du pays. Dans la plupart des pays en développement, les peuples indigènes appartiennent aux couches les plus défavorisées de la société. Les politiques et stratégies de développement qui ne tiennent pas compte de leurs besoins et de leurs droits sont donc souvent vouées à l’échec. Sans la participation des peuples indigènes, il est impossible de s’engager sur la voie d’un développement fédérateur et durable s’attaquant à la pauvreté.

Les peuples indigènes dans l’agenda international
Les gouvernements et les organismes internationaux pour le développement sont tous tenus de convier les peuples indigènes à participer aux processus de développement. Au cours des 15-20 dernières années, des organismes tels que la Banque mondiale, la Banque asiatique de développement, le Programme des Nations Unies pour le développement, la Commission européenne et plusieurs donateurs bilatéraux ont pris des mesures afin d’intégrer les peuples indigènes à leurs programmes de développement. Ces mesures et ces stratégies témoignent de bonnes intentions et d’une meilleure compréhension des droits des peuples indigènes. Grâce à cela, les peuples indigènes figurent désormais à l’agenda international du développement. Néanmoins, il y a encore un écart entre les intentions exprimées et la réalité, lorsque les gouvernements et les organismes œuvrant en faveur du développement élaborent et mettent en place des stratégies de développement. Bien souvent, il n’existe pas de dispositifs permanents visant à garantir la participation des peuples indigènes, pas plus que de données ou statistiques concernant leur situation. Il n’est pas non plus rare que les employés du gouvernement et des institutions de développement soient peu au fait des droits, besoins et priorités des peuples indigènes. Les organisations indigènes doivent donc poursuivre leurs efforts pour participer davantage aux processus de développement.

spacer
spacer

 

spacer
Click to play and stop video

Défis du développement
Birgitte Feiring, Conseillère technique principale, Pro169, ILO

Basse rés. (wmv - 72 Mo)
Haute rés. (mov - 98 Mo)


spacer

ny_bog_cover_160
Un guide sur la Convention n° 169 de l’oit

spacer
ilo logo
spacer

spacer